L'Agenda du GIS

Colloque Aires Culturelles 2014

12ème colloque international de l’Institut des Amériques

Rencontres | 5-7 novembre 2014 | INALCO (5 novembre) - CNRS (6-7 novembre)

 Les visions scientifiques du monde contemporain – à partir des années 2000 – sont en plein bouleversement, du fait de l’effondrement des équilibres géo-politiques, économiques et culturels qui ont organisé l’après guerre (1945-1990) à l’échelle mondiale, à partir de la notion d’aires culturelles définie par Fernand Braudel. En effet, plusieurs pôles d’excellence – que ce soit outre Atlantique ou en Europe (Allemagne, Angleterre) ont commencé à investir ce champ de réflexion en vue de proposer de nouvelles approches.

Fort de l’héritage braudélien, la recherche française et européenne a la légitimité et la capacité à proposer et conduire de nouvelles orientations sur la scène internationale. La création récente des groupements d’intérêt scientifique dans les aires culturelles (Asie, Afrique, Monde Musulman et Amériques) apparaît comme une première initiative de redéploiement et de restructuration des recherches.

Mercredi 5 novembre, 13H-19H : 
Inalco, Auditorium de l’Inalco
65, rue des Grands Moulins, 75013 Paris
Métro 14/ RER C: Bibliothèque François-Mitterrand

Jeudi 6 & vendredi 7 novembre, 9H-19H : CNRS, Auditorium Marie Curie
3, rue Michel-Ange 75016 Paris
Métro: Michel-Ange / Auteuil

Programme

Mercredi 5 novembre 2014 (Inalco)

- 13h00 : Accueil des participants

- 13h30-14h00 : Ouverture

  • Jean-Yves MERINDOL (Président de Sorbonne Paris Cité)
  • Manuelle FRANCK (Présidente de l’Inalco)
  • Carle BONAFOUS MURAT (Président de l’Université Sorbonne Nouvelle)

 - 14h00-15h30 : Introduction

Quel sens pour les aires culturelles dans le contexte de globalisation d’aujourd’hui ?

  • Jean Michel BLANQUER (Institut des Amériques)
  • Patrice BOURDELAIS (CNRS)
  • Jacques LEGRAND (INALCO)
  • Michel WIEVIORKA (FMSH)

 - 15h30-16h : Pause café

 Axe 1 : Genèse & courants des aires culturelles

Cette première session a pour objectif de réfléchir aux conditions d’émergence de l’intérêt pour les régions du monde. Un travail d’historicisation cherche à mettre en évidence l’importance des contextes idéologiques et politiques à différentes périodes, à l’origine du développement des études d’aires culturelles. Au-delà de la curiosité intellectuelle pour les cultures du monde, il s’agit de discuter la proposition d’un humanisme pragmatique, orienté par des considérations géostratégiques de domination. Un second aspect trait e des nouvelles approches en histoire, en mobilisant les outils et méthodes sous-jacentes de l’histoire globale d’une part, puis de l’histoire connectée d’autre part. Cette perspective d’une historiographie des aires culturelles est à même de poser quelque s interrogations sur les rapports de domination entre aires culturelles aujourd’hui.

 - 16h00-17h45 : Historiographie et genèse des aires culturelles

Modérateur : Erick Langer (Georgetown University).

  • « Nouveaux Mondes », Georges LOMNE (Université Paris Est-Marne la Vallée)
  • « Orient/Occident : histoire d’une dichotomie », Michael LUCKEN (INALCO, IUF)
  • « L'Europe médiane, aire culturelle ancienne et émergente », Joanna NOWICKI (Sciences Po St Germain en Laye)

Questions du public

- 17h45-18h00 : Pause

- 18h00-19h00 : Conférence et débat autour de « Disciplines versus Aires culturelles, histoire d’un partage »

  • Karoline POSTEL-VINAY (CERI, Sciences Po)

- 19h00 : Cocktail dinatoire (offert par l’INALCO, Salons de l’Inalco)

Jeudi 6 novembre 2014 (CNRS, 3 rue Michel-Ange, 75016 Paris)

 Axe 2 : Les institutions dans les aires culturelles

Ce deuxième axe concerne la structuration des institutions de recherche dans le champ des aires culturelles. Un premier volet concerne les grandes institutions généralistes qui ont développé des approches en termes d’aires culturelles : l’EHESS, le CNRS, les Maisons des Sciences de l’Homme.

Seront développées des problématiques autour de l’articulation entre interdisciplinarité, études d’aires ainsi que des questions relatives à la structuration interne de ces institutions, en particulier la place particulière des aires culturelles au sein des SHS.

Faisant place aux aspects historiques, sont mis en exergue les contextes historico-politiques et idéologiques dans lesquels s’insèrent les représentations et les postures institutionnelles face aux aires en question Un deuxième volet traite de la structuration spécifique aux aires culturelles à travers les expériences récentes de groupement d’intérêt scientifique (GIS) : l’institut des Amériques, Le réseau Asie-Pacifique, le GIS Mondes africains, le GIS Mondes musulman, le GDR Europe Médiane. Ce sera l’occasion de mettre en lumière dans une perspective comparée les apports et les défis liés à ces organisations.

- 9h00-12h30

1ère Table ronde - Les aires culturelles au sein des SHS dans les grandes institutions de la recherche scientifique

  • Arezki CHERFAOUI (Université de Versailles).
  • François-Joseph RUGGIU, Inshs-CNRS
  • Pierre-Cyrille HAUTCOEUR, EHESS
  • Olivier BOUIN, FMSH
  • Marie-Caroline SAGLIO-YATZIMIRSKY, INALCO

- Pause café

2ème Table ronde - Des GIS pour structurer les aires culturelles: leçons des expériences récentes.

modérateur François-Joseph RUGGIU (CNRS)

  • Hélène HARTER, GIS Institut des Amériques
  • Sebastien LECHEVALIER, GIS Asie
  • Catherine MAYEUR-JAOUEN, GIS Moyen Orient et mondes musulmans
  • Pierre BOILLEY, GIS Études africaines en France
  • Antoine MARES, GDR Connaissance de l'Europe Médiane

Questions du public

- 12h30-14h00 : Pause déjeuner

 Axe 3 : Enjeux et perspectives dans les aires culturelles

Le comparatisme ou l’invention de « connexions » entre aires culturelles pour répondre aux enjeux d’un monde globalisé et postcolonial. L’objectif de la session est de présenter et de discuter des apports du comparatisme en tant qu’outil conceptuel et méthodologique pour aborder simultanément plusieurs terrains et pour enrichir les problématiques de recherche en puisant dans différentes traditions scientifiques. Il s’agit de construire des liens et des connexions entre aires culturelles dans la perspective dessinée par Marcel Detienne (Comparer l’incomparable) et ainsi mieux identifier les interférences entre le local et le global.

 3.1. Comparatisme et aires culturelles : Stratégies de renouvellement (outils, objets, terrains)

- 14h00-17h30

  • Le comparatisme et la mise en relation des métropoles : posture scientifique ou outil méthodologique ?, Cynthia GHORRA-GOBIN (CREDA, IHEAL)
  • Area Studies in Japan : its History, Challenges and Prospects, Emi GOTO (Institute for Advanced Studies on Asia, Université de Tokyo)
  • La comparaison dans le domaine des aires : un point de vue politiste, Alain DIECKHOFF (CERI Sciences Po)

Pause café

  • Globalisation de la terreur - comment résistent les intellectuels arabes ?, Kadhim J. HASSAN (INALCO)
  • Les intellectuels et la francophonie en Amérique du nord, Yves FRENETTE (en visio-conférence depuis le pôle Canada de l’IdA)

Questions du public

- 17h30-17h45 : Pause

- 17h45-18h45 : Conférence de clôture et débat autour de Relations internationales et ordre global: une perspective chinoise, Nele NOESSELT (GIGA, Hamburg)

Vendredi 7 novembre 2014 (CNRS, 3 rue Michel-Ange, 75016 Paris)

 Axe 3 : Enjeux et perspectives (suite) : décentrer, se représenter  le monde

Le dernier volet de l’axe ‘Enjeux et perspectives’ vise à comprendre comment les aires culturelles se recomposent, faisant émerger de nouveaux espaces régionaux, à des échelles à géométrie variable.

Dans quelle mesure ces nouveaux espaces sont-ils cohérents ? Pour quels acteurs ? Comment sont-ils intégrés au sein de la recherche scientifique ? Tenter de répondre à ces questionnements implique de revisiter la définition usuelle de la notion d’’aires culturelle’, en particulier les critères de continuité géographique et de stabilité qui lui ont donné sa consistance épistémologique.

Ce premier volet adopte le point de vue de l’ailleurs : il s’agit de voir comment sont envisagées les aires culturelles dans d’autres pays– notamment en région extra-occidentale, et précisément dans les pays dits ‘émergents’. Ces pays, à l’instar de la Chine ou du Brésil, ont vocation à proposer leur propre vision du monde : en quoi celles-ci se distinguent-t-elles des aires culturelles façonnées en Occident ?

Quelles implications peut-on en tirer quant à la structuration des disciplines dans les sciences humaines et sociales plus généralement ? Un prolongement de ce premier niveau de réflexion consiste à réfléchir aux implications en termes de formation dans les études d’aires : comment former les jeunes générations à venir en tenant des logiques de changement, de flux et d’interconnexions entre les aires régionales ?

Cette question invite dans le même temps à soulever dans une optique nouvelle les critiques traditionnelles adressées aux études d’aires, notamment en termes de professionnalisation des curricula.

3.2 Diversité des aires culturelles, diversité internationale des institutions pour les étudier ?

- 9h00-12h00

Modérateur : Vasoodeven Voodamalay (Université d’Evry-Val d’Essonne)

  • Les universités américaines et les area studies, Jacques POTHIER (Université de Versailles)
  • L’Inde et l’Asie du Sud : images de soi, Images du monde. Discours identitaires, recherche et visions géopolitiques, Jean Luc RACINE (Asiacentre)

Questions du public

Pause café

  • Les études turques : combien de cultures ?, Marc AYMES ( CNRS, CETOBaC)
  • Études africaines : l'exotisme peut-il être banal ? Décentrement du regard, dynamiques institutionnelles et champ de publication, Richard BANEGAS (CERI Sciences Po)
  • Mondes russes et est-européens versus mondes eurasiens. Enjeux politiques et scientifiques d'une redéfinition, Sabine DULLIN (Université Lille III)

Questions du public

- 12h00-13h30 : Pause déjeuner

 3.3 Nouvelle ère, nouvelles aires, diversité des critères : territoires, religions, langues...

- 13h30-16h30

Modérateur : Damien Ehrhardt (Université d’Evry-Val d’Essonne).

  • Les mutations de la Francophonie : du culturel au politique, Joseph MAÏLA (ESSEC)
  • Le monde musulman, une aire culturelle ?, Gilles KEPEL (Sciences Po, IUF) (sous réserve)
  • Les Native American Studies : une aire culturelle/disciplinaire hétérogène et hybride, entre régionalisation et globalisation, Sophie CROISY (Université de Versailles)
  • Étudier les aires culturelles au Brésil, Eric MONTEIRO, Charles ILLOUZ, , [intervenant brésilien] (en visio-conférence depuis le pôle Brésil de l’IdA)

Questions du public

Pause-café

3.4 Les études d’aires aujourd’hui : quelle offre de formation ?

- 16h30-18h : Table ronde & débat avec le public

Modérateur : Carlos QUENAN (IdA, CREDA, Président du CEISAL)

  • Bernard THOMANN, INALCO
  • Kathy ROUSSELET, CERI Sciences Po
  • Vincent NEDELEC, Université Rennes II
  • Rémy MADINIER, CASE, GIS Asie

- 18h-19h00 : Conférence de clôture

  • Laurence WHITEHEAD, Nuffield College, Oxford University
  • Paul CLAVAL, Professeur émérite, Université Paris-Sorbonne