L'Agenda du GIS

Les Portraits d'Albert Memmi à la Salle des Commissions de la BnF

 AfficheRencontre-présentation de l'édition critique et génétique sous la direction de Guy Dugas, avec la collaboration de Lia Brozgal et d'Hervé Sanson (CNRS Éditions, coll. Planète libre).

Voilà le cinquième volume de la collection Planète Libre. Attendu depuis la mi-décembre 2014, ce volume consacré aux portraits d'Albert Memmi a été présenté le vendredi 30 janvier 2015 dans la salle des Commissions de la BnF.

 

Après le mot de bienvenue d'Isabelle Mette (département des Manuscrits) qui a invité le public à l'exploration des fonds francophones déposés à la BnF (entre autres, fonds Chazal, Dib, Pélégri, Jabès, quelques manuscrits d'A. Memmi), la parole a été laissée aux responsables de la collection : Pierre-Marc de Biasi, Marc Cheymol et Claire Riffard qui ont parlé de l'édition des grands classiques de la littérature francophone. Avant la sortie des Portraits d'Albert Memmi, sont parus dans la même collection les œuvres complètes de Léopold Sédar Senghor, Jean-Joseph Rabearivelo (deux volumes) et d'Aimé Césaire. Le sixième volume prévu aussi pour 2015 englobera l'œuvre poétique de Sony Labou Tansi. Une édition génétique la plus complète possible, ambitionnée par la collection « Planète Libre » de CNRS Éditions est réalisée dans le cadre des opérations de sauvegarde et de valorisation scientifique des manuscrits des auteurs francophones du Sud. Leurs travaux inédits sont souvent des œuvres à part entière menacées de disparition suite aux conflits militaires ou aux aléas climatiques.

Jamais valorisés jusque-là par une collection haut de gamme comme celle de la Pléiade, les classiques francophones d'Afrique et de Caraïbe dépassent fréquemment les critères rigides de la critique littéraire du Nord par leur richesse culturelle, verbale et surtout formelle.

Cet aspect transgénérique est également présent dans les portraits d'Albert Memmi. Ni fiction, ni essai philosophique, largement inspirés par la sociologie, ils constituent une véritable innovation, « le quatrième genre », selon M. Cheymol. Ce dernier a également souligné que la publication des Portraits, centrés autour du diptyque initial « colonisé / colonisateur » et de la réflexion sur le fait colonial, la dépendance et la liberté, donnait au nom de collection « Planète Libre » toute sa plénitude.

En reprenant l'idée de l'interdépendance entre le colonisé et le colonisateur, étendue par Albert Memmi à une réflexion globale sur l'homme dominé, le Pr Guy Dugas a esquissé les concepts-clés de la pensée memmienne : celui du duo (pour nommer les relations interhumaines, voire inter-animales ; cette notion opératoire n'a jamais été explicitée, mais l'écrivain y recourt très souvent), celui d'une distinction entre le judaïsme (la doctrine en sa totalité), la judaïcité (les personnes juives) et la judaïté (le fait d'être juif), et enfin le concept de constat et de vœu qui trouve son prolongement méthodologique dans le roman Scorpion dont l'édition originale remonte à 1969 (Gallimard).

Mais peut-on parler d'une « édition originale » dans le cas d'un auteur comme Albert Memmi ? Le Pr Dugas suggère une réponse négative en précisant que dans le cas d'Albert Memmi, chaque nouvelle édition était une réécriture et un développement de la précédente, le texte n'était jamais clos ; il se récrivait, il se repensait sans fin. Une conception du texte vivant, à la fois passé, présent et à venir, qui nous ramène au cœur de la critique génétique et du processus créateur de toute œuvre.

Enchaînant avec ce constat, Hervé Sanson a proposé quelques pistes de découverte de l'œuvre infinie des portraits, en abordant les modalités du travail de perfectionnement stylistique et d'universalisation de la pensée memmienne du portrait, révélés par les manuscrits remis à la disposition des chercheurs par l'auteur-même. L'œuvre « portraitiste » d'Albert Memmi remonte à 1946, date de la rédaction du portrait du partisan, plus de dix ans avant la publication (1957) des portraits les plus connus : celui du colonisé précédé du celui du colonisateur.

Flyer

L'ouvrage Albert Memmi. Portraits sera encore également présenté au Maghreb des Livres, les 7 et 8 février 2015, à l'Hôtel de Ville de Paris. Une session de dédicaces est prévue le samedi 7 février à partir de 19H15 (stand D6).