L'Agenda du GIS

Tram 83 de Fiston Mwanza Mujila

Tram 83

Après avoir publié de la poésie, du théâtre et des nouvelles (voir infra), Fiston Mwanza Mujila signe là un premier roman époustouflant, en lice pour le Prix du Monde.

http://www.lemonde.fr/livres/article/2014/08/21/rentree-litteraire-les-9-romans-en-lice-pour-le-prix-du-monde_4474196_3260.html#xtor=AL-32280270

Présentation de l'éditeur (Métailié) :

Tous les soirs au Tram 83 on voit débouler les étudiants en grève et les creuseurs en mal de sexe, les canetons aguicheurs, les touristes de première classe et les aides-serveuses, les biscottes et les demoiselles d’Avignon, la diva des chemins de fer et Mortel Combat, bref, toute la Ville-Pays prête à en découdre sur des musiques inouïes, réunie là dans l’espoir de voir le monde comme il va et comme il pourrait dégénérer. Lucien, tout juste débarqué de l’Arrière-Pays pour échapper aux diverses polices politiques, s’accroche à son stylo au milieu du tumulte et se retrouve sans s’en rendre compte coincé dans une mine de diamants, en garde à vue, ou dans le lit d’une fille aux seins-grosses-tomates. Il émeut ces dames ! Pendant ce temps, Requiem, magouilleur en diable, ex-pote du susnommé, et Malingeau, éditeur et amateur de chair fraîche, se disputent allègrement les foules. Car dans la Ville-Pays, n’en déplaise au ridicule Général dissident, il n’y a qu’une chose qui compte : régner sur le Tram 83 et s’attirer les bonnes grâces de ce peuple turbulent et menteur, toujours au bord de l’émeute. Premier roman éminemment poétique et nerveux, Tram 83 est une incroyable plongée dans la langue et l’énergie d’un pays réinventé, un raz-de-marée halluciné et drôle où dans chaque phrase cogne une féroce envie de vivre. Bienvenue ailleurs.

A lire, cet entretien avec Valérie Marin La Meslée pour Le Point Afrique :

http://www.lepoint.fr/afrique/culture/fiston-mwanza-mujila-je-ne-nierai-pas-la-difficulte-de-vivre-comme-ecrivain-dans-tous-les-pays-ou-la-bouffe-releve-encore-du-miracle-21-08-2014-1855574_2032.php

Autres textes de Fiston Mwanza Mujila

"Les Funérailles d’Ignace d’Antrian" (nouvelle), Centre-Wallonie Bruxelles de Kinshasa et les Archives et Musée de la Littérature à Bruxelles (Concours d'Entre les bras du Fleuve Congo), 2002.

"Un corps vide" (nouvelle), Chroniques du Katanga, dir. Dominique Ranaivoson, Saint-Maur-des-Fossés, Editions Sépia/La Halle de L'Etoile Lubumbashi, 2007.

Poèmes et rêvasseries de Poèmes de l’aube contractée, reconvertie et perpétrée dans l’arène des sépultures maudites… (initialement Prière aux dieux), Barcelone (Espagne), Linkgua Ediciones, 2009.

Nach dem Sturm, Graz (Autriche), Leykam Verlag, 2010 (poésie).

Craquelures, Maison de la poésie d'Amay (Belgique), L’Arbre à paroles, coll. "Poésie ouverte sur le monde", 2011 (poésie).

Der Fluss im Bauch/ Le Fleuve dans le ventre,  Ottensheim (Autriche), Edition Thanhäuser, 2013 (poésie).

Congo Eza, photographes de RDC, ouvrage collectif (25 photographes, 4 écrivains), Bruxelles, Africalia Editions / Roularta Books, 2008.

Textes inédits

La Nuit (nouvelle)
Dehors (nouvelle)
Et les moustiques sont des fruits à pépins... (théâtre). Lecture au Festival d'Avignon le 13 juillet 2013.
Te voir dresser sur tes deux pattes ne fait que mettre de l’huile au feu... (théâtre). Lecture à la Journée de Lyon des auteurs de théâtre, le 26 novembre 2009.

Moziki littéraire
En septembre 2011, Marie-Louise Bibish Mumbu, Fiston Nasser et Papy Mbwiti se sont donné un rendez-vous, pour écrire au même moment, quelque soit le lieu où ils se trouvent, sur un même thème. Le premier thème, en septembre 2011, était La Peur.
Leurs textes ont été publiés dans la revue Africultures : « Moziki littéraire : un pont relie Limoges, Graz, Montréal ».