Les rencontres Audio

Africanités indiennes et indianités africaines : Penser les Afriques cosmopolitiques à l’aune de l’aire indianocéanique

Rencontre GIS 2016

Afriques Cosmopolitiques / Paris

Intervenants:

Anthony Goreau-Ponceaud, Hélène Charton, Isabelle Denis, Dominique Harre

Présentation de l’atelier

Cet atelier a pour ambition d’envisager la manière dont la partie occidentale de l’aire indianocéanique s’insère dans la globalité à travers des emprunts, des échanges, des migrations croisées et des processus d’hybridation entre mondes indiens et mondes africains comme en témoignent encore les vestiges de l’ancien État princier de Janjira ou les présences diasporiques indiennes en Afrique de l’Est. Plus spécifiquement, il s’agit, de questionner les histoires connectées, la constitution d’un maillage d’acteurs transnationaux engendré par les différents réseaux diasporiques entre mondes indiens et mondes africains, tout en interrogeant la position si particulière d’interface des mondes insulaires du sud-ouest de l’océan indien. Pour ce faire, la question des échelles de temps et d’espace, ainsi que celle des subjectivités et les représentations seront au cœur des analyses développées dans cet atelier pour appréhender au mieux les rythmes et les modalités du changement dans les sociétés africaines et leurs possibles trajectoires.

En prenant un regard historique et pluridisciplinaire sur le pourtour de l’océan indien, trois points seront plus particulièrement développés dans cet atelier pour montrer que ces réseaux diasporiques peuvent soutenir efficacement des processus de circulation, de transnationalisation, d’hybridation et de diffusion d’idéologies religieuses.

1/ Penser la présence africaine en Inde

2/ Penser la présence indienne en Afrique

3/Penser les interfaces

Au final, cet atelier pluridisciplinaire a pour ambition de questionner les circulations d’idées, de modèles, de biens matériels et immatériels qui accompagnent, encadrent et/ou façonnent les mobilités (dans les contextes précolonial, colonial et post-colonial), et dont la prise en compte est désormais nécessaire pour comprendre les dynamiques sociales, économiques et politiques du monde indianocéanique. En interrogeant les africanités indiennes et les indianités africaines, il s’agit d’adopter une posture permettant de rendre compte de ces dynamiques et de poursuivre la réflexion sur les manières de voir et de faire les sociétés africaines.

COMMUNICATIONS

Hélène Charton
Les étudiants africains du Kenya en Inde et le remodelage de l’aire indianocéanique (1947-1963)

Isabelle Denis
Africanités indiennes et indianités africaines: penser les Afriques cosmopolitiques à l’aune de l’aire indianocéanique

Anthony Goreau-Ponceaud
De malaises identitaires en branchements inter- et trans- nationaux : le cas de l’île Maurice

Dominique Harre
Présence indienne à Harar, Ethiopie : un siècle de parcours familiaux