Les rencontres Audio

Apports de l’ethnomusicologie aux connaissances de l’Histoire en Afrique

Rencontre RTP 2010

Recherches et débats : réinventer l'Afrique? / Bordeaux

Intervenants:

Présentation de l’atelier

Organisé par Susanne FÜRNISS (CR, Langues-Musiques-Sociétés, FRE 3324 CNRS)

L’intégration de la musique dans des programmes dont l’objet est d’apporter des éclairages à l’histoire des populations d’Afrique est une reconnaissance des évolutions méthodologiques récentes en ethnomusicologie africaniste et des réorientations de ses problématiques. En effet, elle permet désormais d’apporter des connaissances sur l’histoire des sociétés, sur l’émergence de nouvelles traditions et leur inscription dans le tissu de la globalisation à partir de l’angle de la musique.

La prise en compte séparée de ce que les musiciens font et de ce qu’ils disent de leur musique permet de mettre en perspective des plans identitaires complémentaires : d’une part, les représentations et positionnements variables d’une culture par rapport à une autre ; de l’autre, le matériau musical qui est un autre plan de l’expression identitaire : que laisse-t-on entendre de soi ? Qu’est-ce que la systématique musicale dit sur l’identité de la culture étudiée et les évolutions qu’ elle a connues dans son histoire? Elle peut en effet révéler des contacts anciens à travers des emprunts ou des traces de migrations dont le discours ne fait plus état ou qu’il souhaite occulter. Elle peut aussi mettre en lumière des constantes alors que les discours prônent des ruptures, ou encore – au contraire – démontrer des innovations ou des partages avec d’autres cultures là où le matériau musical est revendiqué comme « traditionnel » et « authentique ».