Les rencontres Audio

Autoritarismes et bureaucraties en Afrique

Rencontre GIS 2014

L’Afrique des/en réseaux / Bordeaux

Intervenants:

Mathilde Debain, Mehdi Labzaé, Dominique Connan, Marielle Debos

Présentation de l’atelier

Qu’est-ce que l’administration au quotidien dans un régime qu’on qualifie d’autoritaire ? Cet atelier cherche à rassembler des travaux de science politique, de sociologie, de géographie, d’histoire ou d’anthropologie sur les administrations publiques en Afrique en laissant la catégorie d’ « autoritarisme » dans l’indéfinition au bénéfice de ses manifestations pratiques (Dobry 2005, Rowell 2006, Hibou 2011). La sociologie de l’administration et des pratiques quotidiennes des fonctionnaires est un révélateur particulier de l’exercice concret du pouvoir en Afrique, les fonctionnaires étant, ici comme ailleurs, les principales incarnations de l’État (Lipsky 1980, Bourdieu 1990, 2012). C’est ainsi à travers les réseaux de l’administration que se réalise la « rencontre bureaucratique » (Dubois 1999), le plus souvent sous la forme de rapports ordinaires, au bas de l’échelle, entre fonctionnaires et administrés. Nous souhaiterions soumettre à la comparaison des cas empruntés aux bureaucraties africaines (Cameroun, Côte d’Ivoire, Éthiopie, Gabon, Maroc, Soudan du Sud) afin d’approfondir les diverses formes que peut prendre la domination (arbitraire, informel, normes pratiques etc.) dans et à travers les appareils administratifs. Les études pourront porter sur le fonctionnement concret des services administratifs, la relation de guichet, les rapports hiérarchiques entre différentes catégories d’agents de l’État, le rôle des partis politiques, le legs colonial ou la connexion à l’international et aux bailleurs de fonds.

COMMUNICATIONS

Mathilde Debain
« Gouverner les agents de l’Etat : la gestion des situations administratives dans la fonction publique gabonaise »

Mehdi Labzaé
« Entre le Partie et le Project. Variations dans les rapports au politique chez les « experts en administration foncière » dans l’ouest éthiopien (Amhara, Bénishangul-Gumuz et Gambélia »

Dominique Connan
« Les transformations du champ élitaire dans les bureaucraties néolibérales africaines. Les professionnels et l’Etat kenyan depuis le milieu des années 1990 »

Marielle Debos
« Administrer l’entre-guerre : militaires, ex-rebelles et bureaucratie au Tchad »