Les rencontres Audio

Colonial/postcolonial : éléments pour un bilan provisoire

Rencontre RTP 2006

Études africaines : état des lieux et des savoirs en France / Paris

Intervenants:

Nicolas Bancel, Florence Bernault, Remi Bazenguissa, Benjamin Stora, Issiaka Mande, Francoise Verges

Présentation de l’atelier

Toutes disciplines confondues, les études africaines en France sont depuis peu confrontées à une transformation significative des problématiques scientifiques sur leur champ de recherche (subaltern studies, new colonial studies, postcolonialisme). Force est de constater que ces travaux, produits en France, en Afrique ou dans le monde anglo-saxon, ont recu un accueil mitigé dans l’hexagone. Le panel proposera de réfléchir aux circonstances et aux facteurs de cette attitude. De plus, les champs d’investigation classiques des études africaines apparaissent désormais eux-mêmes en plein remaniement (En quoi les dynamiques sociales et historiques du Maghreb rejoignent celles de l’Afrique sub-saharienne’ L’histoire de l’Afrique englobe-t-elle les diasporas africaines hors continent’ Comment penser les relations entre précolonial/colonial/postcolonial’ La France moderne est-elle une postcolonie ‘). Last but not least, de fortes divisions institutionnelles et politiques agitent les esprits depuis les évènements politiques récents (loi de février 2005, mémoriaux et musées coloniaux, appel des indigènes de la république). Les africanistes peuvent-ils aider à penser la crise sociale et politique actuelle en France ‘ Ou doivent-il s’abstenir de prendre part aux discussions et se replier sur un terrain désormais mouvant ‘ Les intervenants ouvriront le débat en reliant les interrogations intellectuelles résumées ci-dessus à ces interpellations politiques et citoyennes. Nicolas Bancel : « Le malentendu postcolonial. perspectives pour circonscrire l’objet « histoire postcoloniale » Rémy Bazenguissa-Ganga : « Le silence et l’abstention : la non-participation des africanistes aux débats publics pendant les émeutes de novembre 2005 Florence Bernault: « Syndrome colonial : pour la déstabilisation du chercheur et le décloisonnement du savoir » Issiaka Mande : « Afrique ‘sur Seine’ et Afrique du ‘Bled’ : échos, murmures, voix et dissonances » Benjamin Stora : « Enjeux historiographiques autour de la séquence guerre d’Algérie. Questions de générations » Françoise Vergès : « Enjeux socio-historiographiques autour de l’histoire de l’esclavage »

Communications

Nicolas Bancel

Florence Bernault

Remi Bazenguissa

Benjamin Stora

Issiaka Mande

Francoise Verges