Les rencontres Audio

Désenchantements face à l’État et création de nouvelles dynamiques dans le bassin du Lac Tchad

Rencontre GIS 2018

Afriques enchantées, Afriques en chantiers / Marseille

Intervenants:

Florence Cassam Chenaï, Alessio Iocchi, Tatiana Smirnova, Géraud Magrin, Marc-Antoine Pérouse de Montclos, Pauline Poupart

Présentation de l’atelier

L’intensification depuis 2015 des crises affectant le Bassin du Lac Tchad donne lieu à des questionnements grandissants sur le concept d’Etat et sur ses rôles par rapport aux attentes des populations. La construction d’un Etat de droit reste en chantier dans les pays riverains du Lac Tchad ; les crises sécuritaires et humanitaires actuelles ne font qu’accentuer une fragilité structurelle des instances étatiques tout en soulignant en parallèle l’émergence de nouvelles dynamiques locales.

Bien que le bassin du Lac Tchad fasse l’objet d’une approche régionale, avec des défis communs à résoudre, il n’en demeure pas moins nécessaire d’analyser également la situation des instances étatiques dans la gestion des crises, ainsi que leur résilience, à l’échelle de chaque pays, selon une approche comparative, entre notamment le Cameroun, le Niger, le Nigeria et le Tchad.

Différentes problématiques sont à considérer pour mieux comprendre les désenchantements auxquels sont confrontés les Etats de la région du Lac Tchad, en particulier : Le maintien de la sécurité est-il devenu un rôle prioritaire de l’Etat dans cette région ? Comment s’organise la gestion de l’intérêt collectif ? De quelle façon l’Etat est-il perçu par les communautés locales ? Comment sont coordonnées les actions de l’Etat avec celles des autres acteurs à l’échelle locale dans la gestion des crises ? Quels sont les liens entre la gouvernance locale et l’Etat central ? Quelles pourraient être les voies de recomposition et de ré-enchantement de l’Etat dans le bassin du Lac Tchad ?

L’intérêt de l’approche comparative repose sur la possibilité d’apprécier les réponses différenciées apportées par les Etats dans le cadre de la crise multidimensionnelle qui touche la région du Lac Tchad, mais également d’analyser les perceptions variées des populations ainsi que les dynamiques spécifiques générées sur les différentes rives du Lac Tchad.

COMMUNICATIONS

Florence Cassam Chenaï
L’État tchadien face aux « crises » (2015 – 2018)

Alessio Iocchi
A political economy of the ‘Boko Haram’ conflict in Lake Chad : terrorism, counter-insurgency and humanitarian emergency

Tatiana Smirnova
L’insurrection de Boko Haram au Niger : logiques régionales et lecture humanitaire

Géraud Magrin, Marc-Antoine Pérouse de Montclos
La crise de la région du lac Tchad et les échelles de la gouvernance des ressources

Pauline Poupart
Les États malien et nigérien face à la contestation « rebelle » des années 2000 – Réponses différenciées et violences particulières