Les rencontres Audio

Le point sur l’histoire de l’économie et du capitalisme ultramarins en Afrique de la colonisation et de la transition vers l’indépendance économique : les pulsations de l’insertion dans les processus de modernisation durable

Rencontre RTP 2010

Recherches et débats : réinventer l'Afrique? / Bordeaux

Intervenants:

Hubert BONIN, Daniel LEFEUVRE, Ines BOUSSORA, Catherine NGEFAN, Madické MBODJ NDIAYE, Marcellin NGOMO-ONDO

Présentation de l’atelier

Organisé par Hubert BONIN, Sciences Po Bordeaux et UMR GRETHA-Université Montesquieu-Bordeaux 4 et Daniel LEFEUVREUniversité de Paris 8-Saint-Denis.

 

Notre objectif est d’effectuer une synthèse de bonne vulgarisation et de problématisation pointue tout à la fois. Elle permettra de préciser les contours des processus de recherche, d’analyse, d’investigation qui ont renouvelé l’histoire des forces capitalistes exogènes ou endogènes en Afrique subsaharienne et maghrébine francophone, dans les décennies d’apogée, de « mise en valeur » et de déploiement des formes coloniales du capitalisme européen et de maturation de «  l’esprit économique impérial », de part et d’autre du « moment » des indépendances politiques. Il s’agira notamment de réfléchir sur les discordances éventuelles entre indépendances politiques et indépendances économiques, et sur le rythme de montée en puissance des capacité de développement plus autonomes, en particulier dans l’aire francophone.
Deux historiens chevronnés, tournés plutôt l’un vers l’histoire africaine bancaire et tertiaire, l’autre vers l’histoire économique nord-africaine, mobiliseront leurs propres acquis récents et ceux de leur collègues et docteurs ; mais des doctorants de l’École doctorale de sciences économiques de l’Université Montesquieu-Bordeaux 4 participeront également à l’atelier pour présenter leur démarche de recherche.
Au-delà des approches problématisantes et historiographiques, un débat sera noué à propos de pistes d’une histoire contrefactuelle : un capitalisme africain aurait-il pu prendre corps sans colonisation européenne ? Et ensuite à propos des « variétés du capitalisme » : les indépendances politiques ont-elles ouvert la voie à des indépendances économiques et surtout à l’éclosion de formes de capitalisme adaptées à la configuration socio-économique des pays africains en voie de développement ?