Les rencontres Audio

Les enjeux environnementaux de la ville durable : les collectivités locales africaines face à une injonction internationale

Rencontre GIS 2018

Afriques enchantées, Afriques en chantiers / Marseille

Intervenants:

Véronique Fourault-Cauët, Jean Fabien Steck, Alphonse Yapi-Diahou, Bérénice Bon, Quentin Mercurol, Thomas Maillard

Présentation de l’atelier

Le onzième objectif du développement durable proposé par les Nations unies en 2015, « Faire en sorte que les villes et les établissements humains soient ouverts à tous, sûrs, résilients et durables » complète les approches thématiques des Objectifs du Millénaire pour le développement (2000-2015), en privilégiant une approche par un type d’espace et ses enjeux territoriaux. La planification et l’aménagement apparaissent de façon récurrente dans le détail de l’objectif, à la fois comme cibles et comme moyen d’action préconisé (participant d’un bon gouvernement, d’une bonne gestion et d’une bonne gouvernance). La conférence Habitat 3, qui s’est tenue à Quito en 2016, s’est inscrite dans cette même perspective de promotion de la durabilité dans les villes, en souhaitant établir un nouvel échéancier destiné à définir et mettre en œuvre des normes mondiales pour un développement urbain durable et équitable.

Dans le même temps, deux rapports consacrés aux villes africaines ont fait de la durabilité leur entrée principale et l’enjeu majeur de leurs propositions stratégiques : en 2014 l’ONU-Habitat intitulait son rapport sur l’état des villes africaines « Re-imaging sustainable urban transitions » ; en 2016, les Perspectives économiques en Afrique (BAD-OCDE-PNUD) intitulaient leur rapport annuel « Villes durables et transformations structurelles. »

Cette intense activité diplomatique mondiale et africaine témoigne d’une forte volonté politique de conforter et de pérenniser les approches du développement en termes de durabilité en persistant à les construire autour de trois piliers, historiquement et structurellement d’inégale importance : l’économique (dominant), le social et l’environnemental.

L’ambition de ce panel est de questionner la place de ce dernier pilier dans les politiques et projets de planification stratégique urbains, en faisant l’hypothèse qu’il est souvent associé, voire inféodé, à d’autres objectifs.

Les communications attendues devront, en s’appuyant sur des études de cas solidement documentées, permettre de discuter cette hypothèse. Il s’agira dans cette perspective d’étudier les circulations de modèles, de saisir la compréhension et la mise en œuvre de ces grands modèles et des grandes injonctions internationales à des échelles fines par des acteurs directement confrontés à leur opérationnalité et, ce faisant, de contribuer aux trois grands types de débats auxquels renvoient les concepts d’environnement urbain et de ville durable appliqués à l’aménagement :

  • Théorique, afin de discuter de la pertinence analytique de la durabilité, en particulier en questionnant la place effective de l’environnement ;
  • Politique, afin de de décrypter le rôle que jouent les acteurs locaux dans l’appropriation et l’utilisation des ressources conceptuelles, notionnelles et, surtout, idéologiques qui sont mises à leur disposition par les acteurs/vecteurs des modèles de développement ;
  • Pratique, afin d’analyser les dynamiques de la mise en œuvre de cette injonction à la durabilité par les politiques environnementales en milieux urbains.

COMMUNICATIONS

Bérénice Bon
Du Forum Urbain Mondial à la ville du Rail à Nairobi : parcours d’individus dans les lieux de la gouvernance globale

Quentin Mercurol
De la durabilité à la compétitivité urbaine : pistes d’engagements spécifiques de la ville Kisumu dans l’espace de circulation des politiques urbaines onusiennes dans les années 2000

Thomas Maillard
Injonctions contradictoires dans le cadre de la ville durable : l’impossible intégration de l’agriculture urbaine à la planification dans la ville de Saint-Louis (Sénégal) ?