Les rencontres Audio

Milieux effervescents du monde de l’art en RDC : réseaux, collectifs, transdisciplinarités

Rencontre GIS 2014

L’Afrique des/en réseaux / Bordeaux

Intervenants:

Dominique Malaquais, Lotte Arndt, Maëline Le Lay, Christophe Cassiau-Haurie

Présentation de l’atelier

Penser la scène de l’art contemporain en RDC, une des plus riches d’Afrique urbaine, demande que l’on s’attache à une étude non point des individus ou des disciplines comprises comme des catégories étanches, mais des croisements entre personnes et pratiques, créateurs et formes d’expression artistique. Travail en réseau ; signature collective d’œuvres ; porosité des frontières disciplinaires : c’est dans ces (hors) cadres mettant à mal les codes du marché international de l’art que se construit, depuis une dizaine d’années, le milieu de l’art contemporain au Congo. En appréhender les pratiques les plus engagées, tant formellement que politiquement, revient ainsi à se focaliser sur ce que le sociologue Jean Duvignaud définit comme les «milieux effervescents» : «des matrices d’hypothèses ou d’idées [au sein desquelles] la densité intellectuelle et affective est plus forte que les organismes institués».* C’est le but que se fixe cet atelier, centré sur les arts visuels et l’écriture, le théâtre, la performance et les nouveaux médias.

* Jean Duvignaud. « Cheminement », Internationale de l’imaginaire, n° 12, 2000.

COMMUNICATIONS

Dominique Malaquais
« Afrofuturisme : autour de deux collectifs kinois « Congo astronautes » et « Mowoso »

Lotte Arndt
« Sammy Baloji « Allers et retours » – Une résurgence spectrale dans les réseaux transatlantiques »

Maëline Le Lay
« Collectifs et réseaux d’artistes de la scène katangaise (1950-2010) : émergence, mutations et reconfigurations »

Christophe Cassiau-Haurie
« La BD en RDC : un réseau en mal de reconnaissance »