LES REVUES d’études africaines en france

Études Littéraires Africaines (ELA)

2014 | 38

L’Afrique du Sud et la littérature post-apartheid (1994-2014)

Lire les articles de ce numéro sur Erudit

Dossier

Les œuvres sud-africaines publiées après la fin de l’apartheid en 1994 se signalent par leur orientation critique affirmée. Elles remettent fondamentalement en cause l’aspect trompeur et lénifiant du discours de la nation « arc-en-ciel » dont s’était prévalu le pays pendant les années immédiatement après 1994. Les écrivains sud-africains, de Lauren Beukes à Zoë Wicomb, en passant par J. M. Coetzee, Achmat Dangor, Nadine Gordimer, Margie Orford, Henrietta Rose-Innes, Ivan Vladislavić, ont su identifier les frontières indécises et fluctuantes qui divisent encore le pays, qu’elles soient raciales, économiques, identitaires ou mémorielles. Ils révèlent dans leurs œuvres les ambiguïtés, les contradictions, les profondes incertitudes et les tensions qui tournent parfois à la violence.

La lecture de ce dossier confirme que seule la littérature est capable de sonder une société en profondeur, d’en révéler les aspects les plus sombres, les forces souterraines qui la minent, et, dans le cas de l’Afrique du Sud, de montrer les défis qu’un pays doit affronter pour essayer de mettre en pratique les principes éthiques qui sous-tendent son idéal politique.

– Introduction
Mathilde Rogez et Richard Samin

Violence et sexualité

– La violence et la culpabilité en partage : le destin national du thème de l’inceste dans la fiction sud-africaine
Tina Harpin

– La représentation du corps féminin : ostracisme, stéréotypes et concupiscence dans David’s Story de Zoë Wicomb
Ferial Khellal

Décentrement et dislocation

– Displacement as a narrative in J.M. Coetzee’s Post-Apartheid novels
Chantal Logan

– Unstable Orders : Dislocation as Metaphor and Allegory of Post-apartheid Transition in Ivan Vladislavić’s The Restless Supermarket
Kudzayi Ngara

– Cartographies génériques, spatiales et identitaires en Afrique du Sud : Margie Orford, Lauren Beukes, Henrietta Rose-Innes
Mélanie Joseph-Vilain

Doute et désillusion

– « Simple as the black letters on this white page » : Nadine Gordimer’s Grey Politics in No Time Like the Present (2012)
Dominic Davies

– « Hieroglyph to be decoded » : Exploring Routes of Representation and Telling in Nadine Gordimer’s Beethoven Was One-Sixteenth Black and Other Stories
Laura Giovanelli

Varia

– Alex La Guma : In the Fog of the Season’s End. Le discours de la guerre et la guerre des discours
Richard Samin

– À propos de Noirs d’encre, de Dominic Thomas
Daniel Delas
Anthony Mangeon
Entretien avec Dominic Thomas

Comptes rendus

Revues

Notes bibliographiques