LES REVUES d’études africaines en france

Journal des Africanistes

2018 | 88-2

Le forgeron, le juge et l’ethnologue: autour de Bruno Martinelli

Professeur d’anthropologie à l’université d’Aix-Marseille et chercheur à l’Institut des mondes africains, Bruno Martinelli était avant tout un chercheur passionné dont l’investissement en toutes choses reste marqué par l’énergie et la ténacité : l’enseignement, la formation à la recherche, ses terrains ethnographiques et la coopération interuniversitaire entre la France et l’Afrique1. Moins familier des lieux de publicité et de valorisation, il concevait la recherche comme une œuvre à partager et à transmettre, « bonne à penser » et destinée à instruire, sans grand profit pour lui-même. Ce dossier entend retracer et prolonger les sillons qu’il a creusés et qui ont façonné son œuvre ethnographique.

– Le forgeron, le juge et  l’ethnologue : autour de Bruno Martinelli
(introduction au dossier)
Sandra Fancello et André Mary

– « Pourquoi ton four n’est pas comme le mien ? » Diversité technique dans la sidérurgie ancienne : le cas du Dendi (Bénin)
Caroline Robion-Brunner

– Sous le regard de l’ethnologue : les rapports sociaux d’apprentissage (Sénégal, Côte d’Ivoire, Togo).
Fabio Viti

– Ethnographier et valoriser les espaces du patrimoine en Afrique
Sarah Andrieu et Anaïs Leblon

– Institutions du pardon et politiques de la délivrance en Afrique de l’Ouest
Sandra Fancello et André Mary

– Une justice d’exception en Centrafrique. Notes sur le droit, l’anthropologie et l’histoire de la pénalisation de la sorcellerie.
Andrea Ceriana Mayneri et Gervais Ngovon