LES REVUES d’études africaines en france

Cahiers d’études africaines

2014 | 213-214

Les mots de la migration

 Lire les articles de ce numéro sur CAIRN

Dossier

La migration mise en discours, en récits et en scène, renvoient à trois types d’espace de parole où se construisent des images, des figures et des paroles de migrants.

En Afrique, les voyageurs, les migrants ou les aventuriers, ainsi qu’ils se nomment variablement selon les lieux, les langues et les moments, font l’objet d’un ensemble de productions langagières, artistiques ou discursives souvent sous-estimées dans les travaux sur les migrations. Ancrés dans les sociétés ouest-africaines, les récits et les discours autour des migrations montrent que les perceptions qu’elles suscitent s’inscrivent dans des historicités et des dispositifs sociaux et politiques à chaque fois spécifiques. C’est cette relation que ce numéro se propose d’examiner en étudiant comment la circulation des récits et des discours sur les migrants ou par les migrants eux-mêmes constituent un ensemble narratif (de textes écrits ou oraux, privés ou publics) déterminant pour comprendre d’une part, les fonctions et les processus migratoires et, d’autre part, mesurer l’impact qu’ils possèdent sur ces mêmes processus.

Qu’il s’agisse de productions locales ou internationales, de discours politiques, culturels ou ordinaires, de récits de vie ou de chants (officiels ou populaires), qu’ils soient relayés par les médias, le cinéma ou la littérature, toutes ces mises en mots circulent dans les espaces sociaux et prennent une valeur  performative dont les effets portent sur les imaginaires, mais aussi sur les décisions prises au cours des migrations : les départs, les trajectoires, les pratiques sociales, les itinéraires, les modalités de résidence, les formes de vie ailleurs, les retours…

– Les voix de la migration. Discours, récits et productions artistiques.
C. Canut & A. Sow

La migration mise en discours

– Mots et maux de la migration : de l’anathème aux éloges.
M. Timera

– Le « diplôme-visa » : entre mythe et mobilité. Imaginaires et migrations des étudiants et diplômés burkinabé.
J. Mazzocchetti

– Victims of their Fantasies or Heroes for a Day? Media Representations, Local History and Daily Narratives on Boat Migrations from Senegal.
S. Degli Uberti

– Mobilités féminines internes à Gondar et VIH : entre construction de discours et parole de femmes aux marges leur avenir (région Amhara, Éthiopie).
C. De Rosis

– De Dakar à New York. Récits de marins l’Afrique francophone à la « découverte » de l’Amérique tournant des années 1920.
D. Gary-Tounkara

– Des « maux » de la migration à la promotion développement local : de l’enjeu d’un cadre discursif.
A. Pian

– Une analyse du discours international sur la « fuite des cerveaux » : un consensus en trompe-l’œil.
A. Levatino & A. Pécoud

La migration mise en récits

– Icons of Becoming: Documenting Undocumented Migration from West Africa to Europe.
C. Vium

– « Raconte-moi ta migration » : l’entretien biographique entre construction ethnographique et autonomie d’un nouveau genre littéraire.
A. Maitilasso

– Livres de passages : trajectoires migrantes vers et depuis Dakar.
C. Mazauric

– Mobilités et migrations dans les discours et la littérature orale moose (Burkina Faso).
A. Degorce

– Mobilité, migrations et littératures en réseaux. Exemple des romans poulâr.
M. Bourlet

– « C’est Dieu qui nous a voulu ici… » : récit de migration et engagement religieux des pasteurs et fidèles pentecôtistes euro-africains à Bruxelles.
M. Masken

– Le « migrant » introuvable. Récit de parcours et parcours du récit en compagnie d’Abdou Khadre.
A. Seck

La migration mise en scène

– « Nous nous appelons les voyageurs ». Mise en scène des parcours migratoires dans le théâtre des réfugiés d’Afrique centrale à Bamako.
C. Canut & A. Sow

– Le regard entre deux rives : la migration et l’exil dans le discours des rappeurs sénégalais.
S. Moulard-Kouka

– Les migrations subsahariennes dans les œuvres de créations sur TV5 Monde. Une programmation entre ruptures et continuités.
N. Negrel

– From Casamance to Turin: Lao Kouyate’s Modern Travelling Griot. The Creation of a Space for Discursive Mobility.
G. Pizzolato

– À l’écoute du « Cri de la Tourterelle ». La performativité du chant et du cinéma sur la migration au Niger.
M. Lafay & C. Mick

Chronique bibliographique

– Jérôme Lombard
La fabrique de la ville par le mouvement

– Analyses et comptes rendus