LES REVUES d’études africaines en france

Cahiers d’études africaines

2016 | 221-222

Mobilités et migrations européennes en (post) colonies

 

Lire les articles de ce numéro sur Cairn

Envisagés comme acteurs d’un néo-colonialisme résilient, touristes envahissants, expatriés nantis de privilèges exorbitants, les Européens en Afrique, y compris dans la période coloniale, ont rarement été considérés comme des migrants. Derrière les grands débats sur les relations internationales et transnationales, la question des mobilités a souvent été négligée. Et pourtant, force est de constater que les circulations entre l’Europe et l’Afrique ne se sont jamais complètement interrompues depuis la colonisation et connaissent même aujourd’hui un très net regain.

Compte tenu du faible nombre de travaux sur ces thèmes, les contributions réunies dans ce numéro visent à décrire ces mobilités, dans leurs régimes et leurs diversités historiques et contemporaines, mais aussi géographiques (Maghreb, Afrique francophone, lusophone, anglophone). Il est aussi question d’ouvrir la réflexion à l’échelle des populations européennes en Afrique plutôt que de se concentrer sur les seuls agents nationaux de la colonisation. Les références, dans les articles, à l’histoire coloniale, à la variété des désirs migratoires ainsi qu’à l’importance des contextes locaux socio-historiques, revisitent la lourde question du rapport colonial et ouvre un débat théorique sur le sens de ces mobilités.

Centrés sur l’expérience des acteurs, sans négliger pour autant l’évolution des points de vue institutionnels sur ces questions, l’ensemble des articles présentés permet d’envisager les logiques de singularité et d’autonomisation qui caractérisent les mobilités européennes en Afrique.

Dossier

– Anthropologie des Européens en Afrique. Mémoires coloniales et nouvelles aventures migratoires.
M. Peraldi & L. Terrazzoni

Hétérotopie entrepreneuriale

– L’Angola, un Eldorado pour la jeunesse portugaise ? Mondes imaginés et expériences de la mobilité dans l’espace lusophone
I. Dos Santos

– Débuter sa carrière professionnelle en Afrique. L’idéal d’insertion sociale des volontaires français à Dakar et Antananarivo (Sénégal, Madagascar)
H. Quashie

– Parcours de petits entrepreneurs français à Marrakech
C. Pellegrini

– L’éléphant et la glacière. Trajectoires et sociabilités de forestiers européens au Gabon
É. Bourel

Mobilités de l’amour

– Femmes blanches en Afrique subsaharienne. De la coopération internationale à la mixité conjugale.
K. Geoffrion

– Chantal, Momo, France, Abdou et les autres. Essai de typologie des économies affectives des couples mixtes à Marrakech (Maroc)
C. Cauvin Verner

L’ombre de l’Éducateur : institution scolaire et mission civilisatrice ?

– Une cage dorée en situation postcoloniale. Institution scolaire et présence française dans l’Algérie contemporaine
G. Fabbiano

– Pratiques de scolarisation de jeunes Français au Sénégal. La construction de l’excellence par le pays des « ancêtres »
H. Dia

– Triangulating between Church, State, and Postcolony. Coopérants in Independent West Africa
R. Kantrowitz

Rapport colonial : continuités et bifurcations

– Les coopérants français en Algérie (1962-1966). Récits croisés pour une ébauche de portrait
S. Chaib

– Moving beyond the Colonial ? New Portuguese Migrants in Angola
L. Åkesson

– Les Corses au Gabon. Recompositions identitaires d’une communauté régionale en situation d’expatriation
V. Profizi

– L’« élu » et le « kipanda cha Muzungu » (« morceau de Blanc »). Quête de réussite et parcours identitaires des Italiens au Congo belge
R. Giordano

– L’immigration européenne en Afrique à l’épreuve du régime de la « porte ouverte » des territoires sous mandat et sous tutelle internationale. Le cas du Cameroun français (1919-1960)
C. A. Bekono

Notes et documents

– Migrer à contre-courant. L’exemple des résidents culturels européens en Afrique de l’Ouest
M. Amico & A. Depres

Chronique bibliographique

– Présence, mobilité et migration vers les Suds
Ève Bantman-Masum

Analyses et comptes rendus