L’annuaire des structures de recherche

MObilités Voyages Innovations et Dynamiques dans les Afriques méditerranéenne et subsaharienne (MOVIDA)

Type

Laboratoire Mixte International (LMI)

Tutelles

IPAR, Sénégal -
GERM, Université Gaston Berger de Saint-Louis du Sénégal -
LPED, Laboratoire population environnement développement -
LEPOSHS, Université Internationale de Rabat -
LSME, Université de Ouagadougou -
PRODIG, Pôle de recherche pour l’organisation et la diffusion de l’information géographique -
URMIS, Migrations et société

Site Web

http://movida.hypotheses.org/

Adresse

LMI-MOVIDA
Campus UCAD/IRD de Hann
Route des Pères Maristes,
Hann Maristes Dakar

Téléphone

+221 338 49 36 12

Responsable

Aly TANDIAN, Sylvie BREDELOUP

Année de création

2016


Domaines de recherche

Anthropologie/Ethnologie, Démographie, Droit, Géographie, Histoire, Sciences politiques, Sociologie

Présentation

Autres équipes/Partenaires associés :
- CODESRIA, ENDA, GERMES, UAM, UCAD
- UMR LAMES, UMR LISST

Le projet MOVIDA se structure autour d’une question centrale : dans quelle mesure les formes de mobilités contemporaines (migrations économiques, politiques, voyages initiatiques, touristiques ou d’affaires, navettes, circulations transfrontalières, exils, nomadismes, transits, retours volontaires ou forcés, pèlerinages…) participent à la redéfinition des appartenances et hiérarchies sociales, à la recomposition des territoires et à la transformation des gouvernances politiques ? Et réciproquement à quelles conditions ces configurations sociales, spatiales et politiques façonnent-elles les mobilités et migrations en Afrique ?

Combinés à un axe transversal méthodologique portant sur l’agencement des formes migratoires et la production de catégories de la mobilité, trois axes thématiques structurent la réflexion :

- Redéfinition des appartenances et des hiérarchies sociales : recompositions générationnelles, familiales, religieuses, identitaires ;
- Recompositions territoriales : centralités, rural/urbain, conflits fonciers et miniers, environnement, transport et inégalités d’accès ;
- Transformation des gouvernances politiques : Politiques migratoires et citoyennetés, construction du droit, cosmopolitisme.

Les actions de formation sont de deux ordres :

- D'une part, la consolidation par une action collective du Master interdisciplinaire "Migrations Internationales et Relations Interculturelles" (MIRI), (IPDSR/Université CAD de Dakar).
- D'autre part, sur la base d'expériences passées, l'objectif est de mettre en place des Ecoles d’Eté tournantes (Burkina, Maroc, Niger, Sénégal) en concevant des modules d’enseignement-recherche de deux semaines par an. Parallèlement, la construction d'un MOOC permettra de pérenniser ces actions.

Enseignements

- Master interdisciplinaire "Migrations Internationales et Relations Interculturelles" (MIRI), (IPDSR/Université CAD de Dakar)

- Écoles d’Été tournantes (Burkina, Maroc, Niger, Sénégal)

Activités d'édition

Revue MOVIDA « Mondes en mouvement » (A paraître)