Annuaire des personnes


Annuaire des chercheur-es et des personnels de la recherche travaillant dans le domaine des études africaines en France

Yannick Jaffré

Fonction

Directeur-trice de recherche / CNRS

Affiliation

Environnement, Santé, Sociétés (ESS)

Email professionnel

yannick.jaffre@univ-amu.fr

Téléphone professionnel

06 71 03 47 96

Présentation

- Domaines actuels de recherche :

(1) Ethnolinguistique et anthropologie du corps et de la maladie. Analyse des pratiques populaires de santé
(2) Aspect anthropologiques de la Santé Maternelle et Infantile en Afrique de l’Ouest
(1) Analyse de l’organisation des services et systèmes de santé, et des configurations sociales liées à la prise en charge de maladies spécifiques (mortalité maternelle, maladies pédiatriques, affections psychologiques)
(2) Etude comparative des catégories morales et affectives : impact des éthiques pratiques dans les services de santé
(3) Formes des souffrances sociales et affectives et analyse des modalités de leurs prises en charge. Réflexion sur une « anthropologie clinique ».

Aires géographiques : Afrique de l’Ouest (20 années de résidence au Mali, Burkina, Niger) et France
Autres travaux réalisés lors de missions au Sénégal, Togo, Guinée, Bénin, Mauritanie.

Quelques directions de programmes :

Directions de programmes en cours

- 2012 – 2015 : Programme ENSPEDIA (Enfances et Soins en Pédiatrie : Bénin, Burkina Faso, Mali, Mauritanie, Niger, Togo, Sénégal) [financement UNICEF / 350 000 €].
A l’intersection de l’anthropologie de l’enfance, de la santé et de la sociologie des organisations, ce vaste programme concernant 7 pays a pour objectif de décrire et analyser la situation des enfants face à la maladie et aux soins (familiaux, locaux, techniques), d’évaluer la qualité des interactions de soins depuis « le point de vue » de ces jeunes acteurs et de comprendre en fonction de dimensions sociales, historiques, psychologiques et institutionnelles, les logiques d’action des enfants, parents, familles et soignants (14 chercheurs africains, 10 médecins pédiatres, 8 hôpitaux et équipes pédiatriques).

- 2014 – 2016 : Programme CORARE « adolescence, sexualité, contraception et avortement au Bénin » [financement AFD/30 000 €]
Les avortements « clandestins » sont une des principales causes de mortalité et de morbidité des femmes jeunes en Afrique. La santé publique « mesure » les effets de ces pratiques. Mais si la reproduction est de l’ordre du biologique et appartient en grande partie à la médecine, la sexualité et la maternité comme valeurs, enjeux et débats sont de l’ordre du social. Comprendre cette question « sanitaire » implique donc un autre regard analysant les effets d’une nouvelle périodisation des âges et de leurs prérogatives notamment en milieux urbains et d’analyser les rapports de genres en « Afrique Contemporaine ». Terrain : Cotonou, et premier échantillon de 500 adolescents.

Derniers travaux déposés sur HAL

Retour haut de page