Les Rencontres des Études africaines en France


Retrouvez l'ensemble des ateliers proposés lors des différentes rencontres organisées par le GIS

Relire Senghor

REAF 2022
Circulations dans les Afriques, Afriques en circulation
Toulouse

Présentation

Ce panel entend fédérer les énergies autour des nouvelles lectures de Senghor aujourd’hui. Senghor est célébré ou critiqué par habitude mais souvent très peu lu. Ses volumes de Liberté ne sont plus édités et certains sont même quasiment introuvables. On observe comme une disjonction entre l’académicien célébré de par le monde et la relative rareté des lectures effective de ses textes, comme si la négritude n’avait plus de public, à l’heure où les postcolonial studies mettent d’autres auteurs ou pensées à l’honneur.

Nous entendons proposer plusieurs pistes pour souligner l’actualité possible de la pensée de Senghor, sans être pour autant dupe d’une image lénifiante de l’homme politique. Ni hagiographie ni anathème, l’idée de ce panel est de dresser un bilan politique et poétique de Senghor. Trois pistes, non exhaustives, sont proposées ici :

- Ecopoétique de Senghor : si la pensée poétique de Senghor a longtemps été qualifiée d’essentialiste, c’est qu’elle s’attelait très frontalement à la relation que les hommes entretenaient avec les paysages, le territoire, les fleuves. Une nouvelle lecture écopoétique peut aujourd’hui s’emparer de ce lien qu’il entendait décrire entre les hommes et la terre, en s’inspirant de la pensée des écologistes contemporains et de l’avènement de « Gaïa » qui permet de redonner une grande intensité à tous ces poèmes consacrés à la « nature » dans une optique d’inséparation.

- Antiracismes contemporains : Négritude, afropolitanisme, black lives matter, les mouvements antiracistes contemporains américains, et plus largement, revendiquent une identité noire et fait écho à la pensée de la solidarité élaborée par Senghor. Quelle actualité de la pensée de la négritude au moment où les intersections de lutte émergent à l’échelle de la planète ?

- A la gauche de Senghor : penser l’héritage du pouvoir. Une nouvelle historiographie repense l’homme politique au travail, pris entre les contradictions de ses idéaux, établis dans ses textes et eux-mêmes ambivalents, et la réalité de l’expérience du pouvoir. Quel héritage de Senghor au pouvoir ? Quelles nouvelles sources pour relire Senghor différemment, à l’aune de son bilan politique ? Quelle (in)actualité politique de Senghor ?  

Coordination : Elara Bertho et Étienne Smith

Communications

Session 1 :

Mamadou Yéro Baldé
Philosophie senghorienne du pouvoir au Sénégal (XXe -XXIe siècle) 

Abdoulaye Gueye
De la dimension anthropologique de la pensée de Léopold Sédar Senghor   

Florian Bobin
A la gauche de Senghor : penser l’héritage du pouvoir

Sébastien Heiniger
Réconcilier la maison divisée, dresser la Cité de demain. Relire Senghor à la lumière de son fédéralisme

Sylvère Mbondobari
La francophonie senghorienne entre Négritude et civilisation de l’universel

Session 2 : Le poète et la société. Revisiter les fondements universels de la poésie de Senghor

Bocar Aly Pam
Porteur de message de paix et de tolérance

Claire Riffard, Mbaye Gueye
Lecture génétique de « Chant pour Yacine Mbaye »

Xavier Garnier
Portée écologique du « Royaume d’enfance »

Sarah Frioux Salgas
Réinventer l’universel. Léopold Sédar Senghor et les arts » (Musée du quai Branly-Jacques Chirac, février 2023) :  comment présenter et relire Léopold Sédar Senghor dans une exposition grand public ?

Edoardo Cagnan
Le projet de la série Liberté : un colosse aux pieds d’argile

Retour haut de page