Les Rencontres des Études africaines en France


Retrouvez l'ensemble des ateliers proposés lors des différentes rencontres organisées par le GIS

Who tells the story? Stratégies discursives en temps de restitutions

REAF 2022
Circulations dans les Afriques, Afriques en circulation
Toulouse

Présentation

Dans son discours à l’Université Joseph Ki-Zerbo de Ouagadougou (nov. 2017), Emmanuel Macron appelle de ses vœux un mouvement de « restitutions temporaires ou définitives » du patrimoine africain. Qu’entendre par « restitutions temporaires » ? Comme le note le rapport Sarr-Savoy (2018), cette formulation est un oxymore qui suscite à la fois des tensions et des querelles d’interprétation. Elle participe pourtant à la nouvelle doxa des musées occidentaux, au renouvellement des coopérations Nord-Sud, à ce que l’Unesco appelle la « circulation des biens culturels et le patrimoine en partage » (juin 2018). De même, la montée en puissance de la notion de “provenance” interroge. Les recherches en provenance sont en effet diversement considérées, soit comme un “moment nécessaire et salvateur” (Sarr-Savoy) d’accès aux violences coloniales des spoliations, soit comme asymétriques : majoritairement issues des musées occidentaux, écartant spécialistes et savoirs locaux, elles contribueraient à freiner les processus de restitution.

L’émergence de cette terminologie dans l’arène des restitutions pose ainsi des questions qui vont au-delà d’une simple approche sémantique : c’est également de positionnement et de volonté politique qu’il s’agit, de la part d’acteurs institutionnels, du marché de l’art, des communautés non-étatiques, du militantisme, mais aussi de la recherche. Comment nommer précisément les processus en cours ? Éviter “d’effacer” selon le propos de Chimamanda Adichie* ? Comment penser les glissements sémantiques, les euphémisations, l’alternance de termes paravents ou frontaux, leurs usages dans les discours militants ou réactionnaires ? Qui parle ? Quels sont les discours alternatifs ? Ce panel voudrait revenir sur ces enjeux et politiques discursives en s’appuyant notamment sur les travaux menés dans le cadre de l’ANR ReTours.

* Chimananda Adichie - inauguration du Humbold Forum, 25 sept. 2021

Coordination : Anne Doquet et Alexandra Galitzine

Communications

Lotte Arndt
Toxicités persistantes

Klara Boyer-Rossol
Les enjeux de la recherche de provenance et de l’identification dans les débats actuels sur les retours, restitutions ou rapatriements de restes humains en Afrique – L’exemple de collections de crânes de Madagascar conservées dans des Musées en France (XIXe-XXIe siècles)

Saskia Cousin
Matrimoines du Bénin : un autre récit de la restitution

Éric Essono Tsim
La rectification des noms : dénommer, renommer, mal nommer

Retour haut de page