Les Rencontres des Études africaines en France


Retrouvez l'ensemble des ateliers proposés lors des différentes rencontres organisées par le GIS

Communs, gouvernance partagée des ressources et services en Afrique

REAF 2022
Circulations dans les Afriques, Afriques en circulation
Toulouse

Présentation

Les enjeux liés à la transition écologique, sociale et économique suscitent la recherche de nouveaux modes de gouvernance des ressources naturelles et des services essentiels qui en dépendent. Des approches par les communs, qui ont connu un regain d’intérêt au cours des dix dernières années, fournissent des pistes pour penser la formulation de politiques publiques mieux à même de favoriser une réappropriation citoyenne pour une action publique plus inclusive. Elles renvoient cependant à une diversité de courants et d’interprétations. Dans cet atelier, nous mettons l’accent sur la manière dont les Communs peuvent ouvrir des voies alternatives pour une gouvernance partagée, dans une perspective de Recherche-Action.

Cet atelier vise à interroger les pistes de changement à partir d’expériences de Recherche-Action conduites par des acteurs du développement (ONG, bailleurs), en lien avec des chercheurs.

Divers projets ou programmes portant sur la gouvernance des ressources naturelles et/ou des services (eau, forêts, aires protégées, etc.) pourront être interrogés à travers ce prisme.

A partir d’analyses réflexives basées sur ces projets, l’inscription d’une l’approche par les communs dans des dynamiques d’élaboration, de circulation et de mise en œuvre de politiques publiques sera abordée au travers d’une série de questionnements : Quel est le rôle de l’Etat et des collectivités territoriales dans la construction de gouvernances partagées ? Comment interagissent les agents de l’Etat, des collectivités territoriales, et des collectifs de citoyens ou d’usagers « communautaires » des ressources et/ou services dans les processus de gouvernance partagée des ressources, des territoires et des services ? Comment les articulations d’échelles et les relations inter-individuelles et institutionnelles façonnent-t-elles les dispositifs de gouvernance ? Quels rôles peuvent jouer des agents extérieurs, tels que des ONG ou des bailleurs, dans ces processus de construction de gouvernances partagées ?

Par ailleurs, la démarche de recherche-action conduit à mettre l’accent sur des aspects méthodologiques : Comment la collaboration entre chercheurs et opérateurs de développement se matérialise-t-elle ? Comment dialoguent-ils et co-construisent-ils leurs cadres d’analyses et grilles de lecture ? Quels sont les biais associés aux différentes postures, du chercheur ou de l’observateur engagé au sein de l’ONG dans la conduite d’enquête ou de gestion de projets ? Comment leurs résultats sont-ils partagés avec les commoners ? Comment tirer des enseignements opérationnels pour formuler et enrichir les approches par les communs ? Enfin, ces analyses tenteront de rendre compte des apports de l’approche par les communs sur les stratégies d’intervention d’ONG et, de façon plus large, sur les stratégies d’intervention de projets d’aide au développement.

Coordination : Catherine Baron et Jean-François Kibler

Communications

Jean François Kibler, François Enten et Catherine Baron
Communs & aide au développement : des approches à construire par un dialogue entre recherche et action

Jeremy Allouche et Dieunedort Wandji
La gestion communautaire des communs en Afrique: la résilience vernaculaire en Côte d ‘ivoire et en République Démocratique du Congo

Francesca Di Matteo
L’idéologisation de la gouvernance par les communs : les effets inattendus de la recherche-action dans la gestion de la Mau Forest au Kenya

Hervé Bonaventure Mêtonmassé Gbenahou et Luc Gandeme
Gouvernance des carrières de sable au Bénin. Lorsque les pratiques d’acteurs imposent une réévaluation

Retour haut de page