Les Rencontres des Études africaines en France


Retrouvez l'ensemble des ateliers proposés lors des différentes rencontres organisées par le GIS

L’approche statistique des religions en Afrique : un enjeu scientifique et politique

REAF 2022
Circulations dans les Afriques, Afriques en circulation
Toulouse

Présentation

Les données statistiques sur les appartenances religieuses en Afrique, quand elles existent, sont souvent jugées peu fiables. Mis à part celles produites par différentes institutions religieuses, elles proviennent essentiellement des informations recueillies lors des recensements nationaux de la population et de certaines enquêtes nationales sociodémographiques, réalisés sous la responsabilité des instituts nationaux de statistique. Dans les cas où l’information sur la religion a été collectée, les résultats la concernant ne sont pas toujours produits ; elle ne fait quasiment jamais l’objet d’une analyse spécifique, que ce soit pour étudier l’évolution du poids démographique des différentes religions, pour analyser les facteurs de leurs dynamiques démographiques (conversions, mobilités religieuses), les caractéristiques sociodémographiques de leurs adeptes, ou encore la mixité religieuse (et son évolution) au sein des couples, entre parents et enfants, etc. La forte défiance à l’encontre des données relatives à l’appartenance religieuse, ainsi qu’une réticence à aborder le fait religieux, souvent perçu comme trop sensible politiquement, expliquent en grande partie la très nette sous-exploitation des sources de données disponibles.

Dans le même temps, la question du poids démographique respectif des religions, et de son évolution, paraît de plus en plus évoquée sur la scène politico-religieuse. Alors que les chiffres issus des recensements, notamment, sont souvent contestés par des acteurs religieux, les sciences sociales se doivent de s’emparer de cette problématique, de tous les aspects évoqués ci-dessus, afin de produire une connaissance critique et argumentée. Les chiffres sur les affiliations religieuses constituent un véritable enjeu stratégique et un sujet de discussion à part entière dans le débat public.

Partant d’un projet de recherche en cours, l’atelier devrait permettre, à travers un dialogue pluridisciplinaire, de questionner : (1) l’analyse des métadonnées (définitions, instructions, catégories) relatives à la religion dans les recensements et enquêtes démographiques ; (2) l’évolution du poids démographique des religions, les usages qui en découlent et les débats suscités ; (3) enfin, les possibilités d’approche statistique de la mixité religieuse.

Coordination : Véronique Duchesne et Marc Pilon

Communications

Véronique Duchesne et Marc Pilon
Enjeux scientifiques de la démographie des religions en Afrique : l'approche interdisciplinaire du projet DEMORELAF

Anne-Marie Péatrik
Religions et Statistiques en Afrique : l’exemple du recensement de 2019 au Kenya

Yvan Droz et Yonatan N. Gez
L’insoutenable légèreté de l’approche statistique des religions en Afrique

Marc-Antoine Pérouse de Montclos
Les enjeux politiques de la démographie des religions au Nigeria

Retour haut de page