Les Rencontres des Études africaines en France


Retrouvez l'ensemble des ateliers proposés lors des différentes rencontres organisées par le GIS

Mobilités et socialisation des jeunes africains

REAF 2022
Circulations dans les Afriques, Afriques en circulation
Toulouse

Présentation

Les mobilités constituent des faits historiques en Afrique (Boyer, 2018). Ces mobilités peuvent se traduire tant dans les déplacements internes aux pays africains que dans les migrations internationales vers un autre continent. Les formes de mobilités les plus courantes concernent les pratiques de fosterage ou confiage d’enfants, les migrations estudiantines ou professionnelles vers d’autres pays ou continents, etc. Certains auteurs et les services de la protection de l’enfance soulignent le risque majeur de maltraitance, de violence, d’exploitation, voire de traite des enfants associé à ces mobilités (Pilon et Ségniagbéto, 2014 ; Porcelli, 2011). Toutefois, ces circulations des jeunes auraient certains avantages ; elles permettent en effet aux familles de réduire leur vulnérabilité économique et de s’adapter à l’individualisme de plus en plus croissant (Delaunay et al., 2017). Elles permettent aussi la poursuite de la scolarité chez des jeunes vivant avec leurs tuteurs (Dogbe Foli, 2021). Les contextes de mobilité donnent lieu à des expériences plurielles de socialisation. Si la socialisation des jeunes africains fait l’objet d’une riche littérature (Dogbe Foli, 2021 ; Erny, 2001 ; Huet-Gueye, 2010 ; Nsamenang, 1992), les liens entre ces deux thématiques sont peu documentés. Cet atelier souhaite donc initier des échanges autour des liens entre les phénomènes de mobilité et les expériences de socialisation chez les jeunes africains. En s’inscrivant principalement dans la psychologie sociale du développement, la réflexion restera ouverte à une démarche pluridisciplinaire et s’appuiera sur les facteurs que les jeunes concernés par des pratiques de mobilité perçoivent comme favorables ou préjudiciables à leur socialisation. La socialisation étant fortement associée à la personnalisation des sujets (Malrieu, 1995), quels sont les effets des expériences de socialisation en contexte de mobilité sur la construction des jeunes africains ? Parce que la personnalisation suppose l’étayage de diverses ressources, nous nous intéresserons à celles que mobilisent les jeunes dans le cadre de leur mobilité. Plus spécifiquement, un accent particulier sera accordé aux fonctions que peuvent remplir les œuvres artistiques et culturelles dans la socialisation de ces jeunes engagés dans une transition psychosociale (Dupuy, 1998). Nous questionnerons notamment la façon dont elles constituent des ressources symboliques (Zittoun, 2007) leur permettant d’élaborer les changements (ruptures, crises, conflits) dont ils font l’expérience (Da Silva Correia, 2022).

Coordination : Akouavi Ayoko Dogbe Foli, Julia Da Silva Correia, Ania Beaumatin et Claire Safont-Mottay

Communications

Nathalie Bonini
Mobilité et socialisation scolaire des jeunes filles Maasai

Justine Ayoko Dogbe Foli
Adolescents confiés : quelle perception des pratiques éducatives des tuteurs ?

Nongzanga Joséline Yaméogo
Insertion sociale et construction identitaire chez les jeunes africains en mobilité en France à travers des pratiques théâtrales

Julia Da Silva Correia
Et dans vos expériences de mobilité, la musique a-t-elle été une ressource ?

Retour haut de page